Sac à dos en rando

Oyez, oyez les caravelles & pionniers amateurs de randonnées sac au dos !

Organiser et ranger son sac à dos de randonnée ne ressemble pas à une tâche difficile, et pourtant, ça s’avère être un casse-tête pour beaucoup de personnes. Même des ex-accros au fameux jeu Tetris rencontrent des problèmes, car il ne suffit pas de tout faire rentrer dans son sac. Ça serait trop facile ! Il faut aussi que le sac soit bien équilibré et qu’une partie du matériel soit accessible – à moins que vous n’aimiez vider tout votre sac pour chercher votre couteau tous les midis à l’heure du repas... Alors, on regarde comment s'y prendre ?

Nous vous proposons deux pistes d'enrichissement :

  • organiser son sac pour une itinérance + randonner léger

  • bien régler son sac #dos #safe

ENJOY !

Règle n°1 : Bien répartir les charges et bien équilibrer son sac

Comment faire son sac de randonnée ?

Un peu de physique !

Quand vous portez un objet lourd dans vos mains, est-ce que vous le portez proche de votre corps ou plutôt bras tendus ?

À moins de faire un exercice de musculation, vous le portez proche de votre corps et bras fléchis pour limiter l’effort. Une des raisons à cela est purement physique : en éloignant l’objet de votre corps, le bras de levier est plus grand et l’effort est donc plus important.

Pour charger un sac à dos, c’est à peu près la même chose. Si le poids de celui-ci ou plutôt si son centre de gravité est éloigné de votre corps, vous devrez fournir un effort plus grand pour le porter. Le but est donc d’approcher au maximum le centre de gravité du sac du milieu de votre dos – car c’est au niveau des hanches qu’est porté la majorité du poids du sac à dos.

Concrètement, ça veut dire qu’il faut placer les objets les plus lourds au niveau du milieu du dos. Il faut les centrer le plus possible (au niveau de la colonne vertébrale), les mettre au plus proche du dos (pas vers l’extérieur du sac à dos) et idéalement sous les épaules et au-dessus des hanches.

Que personne ne bouge !

En plus de bien répartir les charges, pour éviter d’être déséquilibré en marchant, il faut que rien ne bouge dans le sac ou autour de celui-ci .

Bien évidemment, ce n’est pas grave si de petites choses bougent, mais il faut éviter que beaucoup de poids ne bouge – car si vous vous penchez d’un côté, le poids va se transférer et ça risque de vous déséquilibrer.

Pour cela, c’est assez simple, il suffit que le tout soit bien compact. Le plus facile pour faire cela est d’utiliser les sangles ou les élastiques de compression qui se règlent en général sur les côtés du sac.

Quand il n’y en a pas ou que le sac est vraiment trop grand par rapport à son contenu, il vaut mieux tout « tasser » au fond du sac et laisser le haut vide. Ce qu’il faut surtout éviter, est que des objets puissent se déplacer d’un côté ou de l’autre. Vous pouvez d’ailleurs caler les objets lourds avec des vêtements ou d’autres objets légers et volumineux.

Règle n°2 : Garder ce dont on a besoin à portée de main

J'y mets où ?

Pour éviter d’avoir à déballer tout son sac et le refaire sans cesse, il vaut mieux l’organiser stratégiquement. En général, on organise cela par journée, car le soir on a tendance à avoir besoin d’une grande partie du contenu de son sac. Le but est de ne pas avoir à refaire son sac dans la journée.

Rien de compliqué : il suffit de laisser le matériel dont on a besoin dans la journée à portée de main. Cela peut-être dans des poches de rangement du sac, dans ses poches de vêtements (veste, pantalon, short…) ou sur le haut du sac.

Voici une liste non exhaustive de ce dont on a généralement besoin dans la journée :

  • eau (d’ailleurs, la poche à eau permet d’avoir toujours l’eau à portée)

  • de quoi manger (barre de céréales, fruits et pour le repas du midi) ;

  • carte, boussole, GPS ;

  • trousse de secours ;

  • crème solaire ;

  • appareil photo ;

  • petits objets pratiques (couteau, lampe, etc.) ;

  • vêtements nécessaires (pour la pluie et/ou contre le froid). ;

  • etc.

Au moment de ranger votre sac de randonnée le matin, demandez-vous de quoi vous allez avoir besoin dans la journée. Au début, ça peut-être un peu un casse-tête, mais si vous partez pour plusieurs jours, vous répéterez rapidement la même routine et chaque chose aura rapidement une place dans votre sac.

Règle n°1 + règle n°2 = match parfait !

Quand vous faites votre sac de randonnée, le but est donc de « respecter » les 2 règles et répartir les charges correctement tout en gardant ce dont vous avez besoin à portée de main. Vous verrez rapidement que ça ne peut pas être parfait et qu’il faut faire des compromis, c’est ça qui rend la tâche intéressante.


Exit toutes les petites choses superflues pour une itinérance de quelques jours, vous pouvez également mutualiser quelques objets comme les dentifrices, les savons etc. avec votre équipe pour alléger vos sacs et partager cette belle aventure dans la joie et la bonne humeur !

Accrocher du matériel à l’extérieur de son sac de randonnée ?

Les plus

  • Libère de la place dans son sac et permet donc d’emporter plus avec un sac plus petit.

  • Permet d’avoir un sac à dos plus léger. En moyenne, un sac (vide) de 40 litres pèse par exemple moins qu’un sac de 50 litres. Accrocher du matériel à l’extérieur permet de partir avec un sac plus petit et donc plus léger.

  • Permet de ne pas avoir quinze sacs de randonnée pour s’adapter à chaque situation. Avec un sac de volume moyen, on peut faire de petites randonnées pour lesquelles il sera un peu grand et un peu lourd mais où ça ira quand même. Et pour des randonnées demandant plus de matériel comme des randonnées de plusieurs jours, on pourra accrocher du matériel à l’extérieur sans que le sac ne ressemble à une brocante ambulante.

Les moins

  • Tout ce que vous accrochez est à la merci des intempéries. Il faut donc mettre uniquement du matériel qui ne craint pas les intempéries ou le protéger (dans un sac étanche par exemple).

  • Le matériel accroché a tendance à déséquilibrer le sac, il vaut mieux donc privilégier des objets légers.

  • Peu pratique, le matériel a tendance à bouger et est parfois gênant. Il faut donc bien l’attacher.

  • Le matériel a tendance à s’accrocher à la végétation et aux rochers. Ça peut être gênant et dégrader le matériel.

Comment savoir si mon sac est assez grand ?

Voici quelque informations pour essayer de choisir le volume de votre sac.

Bien souvent, un petit sac de 30-40 L (pèse moins lourd) peut faire l'affaire à condition d'organiser le sac comme vu ci-dessus et d'assurer un roulement pour les tenues (lessive et séchage pendant la marche).

S'il n'est pas trop lourd ?

Un seul test : réussir à porter le sac à dos à bout de bras !

Saissisez votre sac par les bretelles, portez-le à hauteur de vos épaules bras tendus. Si vous y arrivez, le sac n'est pas trop lourd pour vous !!

Prendre soin de soi et des autres pendant la marche

Pour être sûr que tout le monde se porte bien et pour que le dépassement de soi reste un plaisir, il ne faut pas hésiter à faire des bilans pendant la marche. Et pourquoi ne pas créer un petit "carnet de marche individuel" qui permettrait à chacun, chefs et jeunes, d'écrire sincèrement comment il se sent ! Testé et approuvé !

Bien régler son sac à dos